Du golf et des étudiants au service d’une belle cause

greenespoirA Uriage, dimanche 26 avril, c’était la première compétition de la 12e édition du Green de l’espoir isérois. L’événement a été organisé par des étudiants de première année de Tech de Co de l’IUT2 de Grenoble, épaulés par la Fédération française de golf, le Centre national de développement du sport (CNDS), une dizaine d’entreprises iséroises, le parrainage de Thomas Levet, vainqueur de l’Open de France 2011 et également de quelques bénévoles très motivés soutenant le projet.

Jean-Pierre Tardy, l’homme à l’origine de cette action solidaire, explique : « Le Green de l’Espoir se déroule en quatre compétitions golfiques sur quatre golfs isérois. Ces tournois permettent à l’association Vaincre la mucoviscidose de collecter la totalité des droits de jeu et des dons des partenaires afin de l’investir dans ses différentes missions de combat de la maladie. L’an dernier, 10 500 euros ont été collectés. Et cette année part fort, sur ce parcours d’Uriage, il y a plus d’une dizaine de compétiteurs en plus, malgré le temps… »
La neige tombait sur Belledonne à quelques mètres au-dessus du Golf. Cela n’a pas effrayé les golfeurs les plus motivés qui sont venus jouer malgré le mauvais temps. Le parcours difficile dû aux températures glaciales et le terrain bien humide à cause de la pluie tombée en abondance la veille n’ont pas rebuté les 62 golfeuses et golfeurs qui ont pris le départ, bien enveloppés dans des vêtements chauds, équipés de leurs thermos et arborant leurs plus beaux sourires. Réunis pour une noble cause, ils jouaient au profit de l’association Vaincre la mucoviscidose.

Les tournois “Green de l’espoir” sont organisés sur plus de 110 golfs français entre mars et septembre. « Il y a une longue histoire entre la mucoviscidose et le golf, souligne Alain Berliet, bénévole. Et les golfeurs isérois sont particulièrement touchés et mobilisés pour cette cause. »

Jean-Pierre Tardy était un proche de Grégory Lemarchal, jeune chanteur décédé en 2007 des suites de cette maladie. « En Isère, l’événement prend encore plus d’ampleur car nous lui avons associé le “Trophée Grégory Lemarchal”, déclare Jean-Pierre. Le Green de l’espoir isérois est régulièrement reconnu au niveau national, soit par l’excellence de l’organisation des étudiants, soit par la performance des golfeurs. » Il complète en passant : « D’ailleurs, la finale nationale du Green de l’espoir 2017 aura lieu en Isère, au golf de Bresson. »

Le parcours était ponctué par des petites pauses “ravitaillement”, mises en place par les étudiants gelés, dont la plupart ne connaissait ni le golf, ni la mucoviscidose avant de se lancer dans l’organisation de cet événement. Ils expliquaient qu’ils sont « très heureux d’apporter un soutien considérable aux malades de la mucoviscidose et de leur insuffler un grand souffle d’espoir. » Les derniers golfeurs ont bouclé la partie en début d’après-midi, après quatre heures de jeu, affichant toujours un sourire, même glacé. Qu’importe le froid, « Seule la solidarité comptait aujourd’hui. »

Recent Posts